Les origines de Noël

LES SATURNALES

L’ancêtre de Noël se nomme les saturnales, fêtes d’une semaine qui se déroulaient avant le solstice d’hiver pour célébrer le dieu Saturne. Durant cette période, les inégalités sociales disparaissaient. Les gens organisaient des festins, échangeaient des cadeaux, donnaient des figurines aux enfants et disposaient des plantes vertes dans les maisons, comme le gui.

SAPIN

Une ancienne tradition païenne voulait qu’on honore un arbre, symbole de la vie, durant le solstice d’hiver. C’était là une façon de célébrer la renaissance du soleil puisque les jours rallongent à cette période. Au 11e siècle, les gens décoraient déjà leurs arbres avec des pommes rouges pour représenter l’arbre du paradis. Vers 1520, les arbres étaient ornementés avec des confiseries, des pommes et de petits gâteaux. L’illumination des sapins débute au 17e siècle, alors que des chandelles y sont disposées! J’imagine que vous serez d’accord avec moi pour dire que c’était une TRÈS mauvaise idée!

COURONNES

Les païens croyaient en des êtres féériques habitant la forêt. Les couronnes étaient un moyen de les abriter et de les protéger durant la dure période hivernale. Des branches de houx étaient aussi échangées en gage d’amitié.

GUI

Noël ne serait pas pareil sans le fameux baiser sous le gui ! Cette coutume païenne se tenait lors des nuits de festivités des saturnales où l’alcool coulait à flots. Comme aujourd’hui, les baisers s’échangeaient au tout début des célébrations. Fait intéressant, cette tradition prit forme à cause des soi-disant pouvoirs de guérison obtenus par ceux qui s’amusaient en dessous.

LA BÛCHE DE NOËL

Avant l’expansion du Christianisme, les gens brûlaient un tronc d’arbre pendant plusieurs jours en guise d’offrande aux dieux. On voulait ainsi garantir une bonne récolte pour l’année à venir. Lorsque la bûche était entièrement consumée, les cendres étaient conservées pour fertiliser les champs et protéger la maison de la foudre. Au fil du temps, la bûche est devenue symbolique et a pris la forme d’un dessert traditionnel pour les Fêtes.

LE PÈRE NOËL

Le père Noël est inspiré d’un homme, Nicolas de Myre, qui a vécu au IIIe et au IVe siècles. Aussi appelé Saint-Nicolas, cet homme s’est fait attribuer plusieurs miracles et est reconnu pour être riche et extrêmement charitable. Or, c’est à Coca-Cola que revient la popularité du père Noël tel qu’on le connait aujourd’hui. En effet, c’est un illustrateur new-yorkais qui a dessiné le fameux personnage pour une campagne publicitaire hivernale de la marque. Certains croient que Coca-Cola aurait ainsi transposé son célèbre rouge au personnage.

AUJOURD’HUI

Aujourd’hui, Noël semble davantage une fête commerciale. Toutefois, comme avant, les Fêtes permettent aux gens de prendre une pause et de se rassembler. C’est souvent l’occasion de célébrer en famille, d’établir ou de continuer certaines traditions familiales et de resserrer les liens avec les gens qu’on aime. Plusieurs en profitent aussi pour prendre conscience des bons côtés de la vie et faire un bilan de leur année.

 

Partagez cet article.

adminLes origines de Noël