Les illusions d’optique

Les illusions
Nous avons récemment été témoins d’un phénomène très particulier… les mots « Yanny » et « Laurel » vous disent quelque chose? Sinon, vous devez absolument écouter la fameuse vidéo où un homme parle d’une façon neutre et robotique… rien de plus banal! Ce qui est bizarre, c’est que certaines personnes entendent le mot « Laurel » alors que d’autres entendent « Yanny »! Pourtant, ça ne se ressemble absolument pas. Cette illusion auditive m’a fait penser à la fameuse robe qui a fait le tour du monde il y a quelques années! Selon La Presse, 72 % des gens la verrait blanche et or et 28 % des gens noire et bleue. Cette photo, qui a séparé les employés de Communications Isabo et la nation au grand complet, en a terrorisé plus d’un. Moi y compris! Ce qui m’a rassuré, c’est que plusieurs internautes ont retrouvé la robe originale sur le site de Mashable. Tenez bien les barreaux de votre chaise : elle est BLEUE et NOIRE! Mais alors pourquoi 72 % des gens interrogés à ce sujet la voyaient blanche et or? Il s’agirait d’une perception de la lumière! En résumé, le cerveau de ceux qui voient le vêtement blanc et or estime que la robe n’est pas assez éclairée sur la photo, alors que celui de ceux qui la voient bleue et noire estime qu’elle est assez éclairée.
Mais pourquoi notre cerveau nous joue des tours et fausse notre perception de la réalité?

 

Notre cerveau est précis, mais pas tant que ça!
Vous le savez, nos yeux transmettent ce qu’on voit à notre cerveau. Celui-ci retransmet l’information à nos yeux pour nous permettre de comprendre notre environnement. Il y a donc un petit délai avant de comprendre ce qui se trouve devant nous. C’est lors de cette pause que les illusions d’optique réussissent à nous confondre.

Plusieurs types d’illusions
Il existe quatre différentes illusions cognitives. La plus connue est l’illusion de déformation! Comme son nom l’indique, ces illusions jouent avec les formes, les contrastes et les dispositions, faisant en sorte que la longueur, la largeur ou la droiture de ce que l’on regarde est faussée. Le meilleur exemple pour représenter ce type d’illusion est le « Café Wall ».


Sur cette image, la disposition des carrés noirs et blancs nous donne l’impression que les lignes grises sont croches, alors qu’elles sont parfaitement horizontales.

 


Ici, les lignes bleues en rayons donnent l’illusion que les lignes rouges sont courbées, mais il n’en est rien! Elles sont parfaitement verticales.

 


Ensuite, il y a l’illusion ambigüe. Elle se produit quand nous voyons deux choses en même temps dans une même image.
De qui s’agit-il? Tom Hanks ou Bill Murray? La réponse un peu plus bas!

 


Dans cette illustration, d’un auteur inconnu, nous pouvons remarquer un canard… ET un lapin. Il est cependant impossible de voir les deux en même temps.

 


Le paradoxe survient lorsque nous observons une image ou un objet qui serait impossible à construire dans la réalité! L’escalier de Penrose, qui descend à l’infini, en est un.

 


Roger Penrose est un mathématicien reconnu pour avoir conçu plusieurs illusions de ce genre. Ici, le fameux triangle Penrose, lui aussi inconcevable.

 


L’illusion de contraste se produit lorsque deux éléments de la même couleur semblent d’une couleur totalement différente à cause de l’environnement dans lequel ils se trouvent.

 


Dans cette image, deux carrés sont identifiés par une lettre : « A » ou « B ». Bien que le « A » semble beaucoup plus foncé, les deux sont exactement de la même couleur.

 


Ici, le carré du haut semble plus foncé car l’ombrage se trouve dans le bas de la forme. Or, les deux teintes de gris sont identiques!
Vous voyez vous aussi le carré du haut plus sombre et plus foncé? Détrompez-vous! Il est du même brun-orangé que celui du bas…

 


Finalement, il y a les illusions géométriques. C’est le premier type à avoir été découvert. Celles-ci sont composées de formes aux paramètres soit « inducteurs », soit « tests ». Les éléments « inducteurs » créent la déformation et les éléments « tests » la subissent.
Dans cette photo, ce sont les ronds bleus qui changent la taille du rond rouge. Ils sont donc les éléments inducteurs alors que le cercle rouge est l’élément test.

 


Ici, les lignes semblent de longueurs différentes. Or, elles sont exactement de la même taille. En effet, les flèches aux extrémités font paraitre la ligne plus longue ou plus courte. Les flèches sont donc les éléments inducteurs et les lignes les éléments tests.

Ces différentes illusions sont vraiment fascinantes et nous prouvent que notre cerveau est facile à déjouer! Pour ma part, celle que je préfère est la robe BLEUE et NOIRE. Je n’en démordrai pas, elle est BLEUE ET NOIRE! Aucune autre solution n’est possible à mes yeux.

En ce qui concerne Tom Hanks ou Bill Murray… roulement de tambour… il s’agit de BILL MURRAY. La preuve? Ses cicatrices!

Philippe

Partagez cet article.

adminLes illusions d’optique