fond_hero
 
Halloween
Communications Isabo

Halloween

27 Octobre 2017 / Pour le plaisir

Avez-vous vos citrouilles pour l’Halloween ? Moi, oui !

À l’origine, l’Halloween était une fête traditionnelle païenne : le Samain. À l’époque, le jour de Samain soulignait le passage d’une année à l’autre, plus précisément le début de la période sombre. Les festivités s’étendaient sur 7 jours (3 jours avant la fête, le Samain, puis les 3 jours suivants.) Comme la nuit de Samain est une transition vers l’année à venir, elle n’appartient pas au temps. Pendant cette nuit, l’esprit des morts peut entrer en contact avec les hommes. Elle était célébrée à l’automne (solstice), alors que les jours raccourcissent pour laisser place aux longues nuits sombres et mystérieuses.

Pour les chrétiens, l’Halloween découle d’une commémoration de tous les martyrs (13 mai). Puis, l’Église a christianisé la Toussaint, qui devient la « fête de tous les Saints », connue en anglais sous le nom de All Hallows’ Eve. Cette fête a lieu le 1er novembre, mais les festivités se font la veille, soit le 31 octobre. Ainsi, le nom Halloween vient de la contraction de All Hallows’ Eve.

L’Halloween que l’on connaît aujourd’hui (Canada et États-Unis) provient toutefois plus de la tradition irlandaise, inspirée par la fête Samain. On raconte qu’au XIXe siècle, les enfants pauvres chantaient et récitaient des prières contre des soul cakes (gâteaux de l’âme). La Grande Famine irlandaise de 1845-1851 a amené près de 2 millions d’immigrants en Amérique. Certaines de leurs traditions, pratiques et coutumes se sont imposées en Amérique du Nord au fil du temps.

S’est aussi ajoutée en 1930 une tradition plus moderne du nom de Trick-or-Treating, que l’on pourrait traduire ainsi: des bonbons ou un sort. L’Halloween a donc évolué vers une récolte de bonbons, tout en conservant son esprit mythique et sombre.

Aujourd’hui, l’Halloween est célébrée principalement en Irlande, en Grande-Bretagne, aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Il existe aussi la Fête des Morts au Mexique qui se tient principalement le 1er et 2 novembre. Toutefois, même si elle est d’une grande importance et qu’elle découle de traditions de plusieurs origines, dont celles d’Halloween, aucune récolte de bonbons n’a lieu. Il s’agit vraiment d’une célébration festive des morts avec défilé, offrandes, fleurs et nourriture en abondance, connue sous le nom de Dìa de los Muertos.

Les citrouilles dans tout ça?
La légende parle de Jack la lanterne qui aurait fait un pied-de-nez au diable. À sa mort, l’entrée au paradis lui a été refusée, de même que celle de l’enfer. Depuis ce temps, Jack erre dans l’obscurité, entre le paradis et l’enfer. On raconte que pour s’éclairer, il utilise un tison déposé dans un navet. Suivant la légende, les gens ont commencé à évider des navets et des betteraves pour y déposer un lampion dans l’espoir d’effrayer les mauvais esprits. Puis, ces légumes ont progressivement laissés place à la citrouille

Partager sur :

Communiquez avec nous
pour discuter
de votre projet

450 608-3010